20 Fév

SEO pour Recherche vocale Google et Hummingbird

Dans la série des billets dédiés aux tendances SEO 2017, nous voyons aujourd’hui la progression de la recherche vocale qui selon Google représente 20% des recherches sur son moteur. Nous avons passé en revue dans les billets précédant « pages AMP et mobile » puis « comment migrer un site vers HTTPs » , et là nous nous attaquons à une tendances qui va juste aller crescendo avec l’utilisation du mobile et l’amélioration de la technologie de reconnaissance vocale que ce soit par Google, Apple, ou Microsoft.

Pourquoi la recherche vocale est-elle importante en SEO ?

Nous l’avons dit dans l’intro, selon Google, 20% des recherches sur son application mobile et sur les appareils Android sont vocales comme rapporté par Searchengineland le 18 mai 2016. Dans un poste de Google plus ancien datant de Mars 2014, Selon une étude menée par Northstar Research, plus de la moitié des adolescents américains et 41% des adultes américains utilisent la recherche vocale sur une base quotidienne et son utilisation continuant à croître chaque jour. Alors même si les chiffres ne sont pas consistants, nous sommes clairement dans une tendance à la hausse. Dans une récente étude de Stonetemple reprise par searchenginewatch on voit la distribution des types de recherche :

types recherche vocaleMême Forbes s’y est mis en publiant un billet « 2017 sera l’année de la recherche vocale », où ils citent un sondage réalisé auprès de 39 experts SEO qui ont listé la recherche vocale en troisième position dans les tendances SEO pour 2017 :

tendance seo recherche vocaleAlors la recherche vocale ne peut plus être ignorée dans notre stratégie SEO et mérite qu’on lui réserve du temps et le budget nécessaire pour adresser ce type de requêtes !

En quoi la recherche vocale est différente de la recherche texte ?

Les requêtes vocales sont comme une conversation bidirectionnelle et visent à aider l’utilisateur à accomplir des tâches de sa vie en temps réel, comme réserver des billets ou faire un achat.

Plutôt que des liens dans les SERPs, les utilisateurs veulent des réponses directes, lorsqu’ils effectuent une recherche vocale. En fait, les requêtes de recherche vocale sont par nature différentes de la recherche texte avec mots clés dans la zone de recherche. Mais là encore les moteurs ne sont pas tous égaux ! Selon une étude encore une fois de Stone Temple Consulting, une analyse de 850.000 requêtes a révélé que Google a répondu directement 19.5% du temps. En comparaison, Bing répond directement seulement à 1,1% du temps.

Même si nous n’avons pas de données pour Siri de Apple, nous devons lui donner le crédit d’avoir été le premier à introduire la recherche vocale via Siri en l’intégrant sur iPhone 4s en Octobre 2011.

Idem pour la recherche textuelle, Neil Patel a produit une catégorisation des requêtes vocales où on voit clairement la différence des attentes des utilisateurs :

categrories recherche vocaleOn voit d’emblée que les recherches vocales sont plus longues et descriptives. Tandis que les requêtes textuelles sont plus courtes en longueur – environ 2 mots, Les requêtes de recherche vocale réussies obtenant le plus d’impressions et de clics contenaient 3 mots (avec une plus longue traîne) :

recherche vocale longue traineLes phrases-question dominent la recherche vocale : Les données tirées de Google montrent une augmentation de 61% année après année dans les phrases-question. Ces expressions comprennent des mots de conversation tels que «qui», «quoi», «où», «quand» et «comment». De telles expressions ont une plus grande probabilité de se produire dans la recherche vocale, plutôt que dans la recherche texte.

questions recherche vocaleMais si Google est capable de répondre à ce type de requêtes, il faut se rappeler que c’est en grande partie grâce à son algo Hummingbird. En plus d’être simplement un algorithme, Google a combiné son Knowledge Graph avec ses résultats de recherche et créé un moteur de recherche qui comprend des termes plus conversationnels, combiné avec l’emplacement d’où provient la recherche.

Donc pour résumer les principales caractéristiques des requêtes vocales :

  1. Les requêtes vocales sont plus longues et vont plus vers la longue traine
  2. Elles sont souvent exprimées sous forme de question
  3. Elles impliquent la prise en charge du contexte: lieu, moment, personne…

Comment optimiser le SEO pour les recherches vocales ?

Nous devons intégrer sérieusement la stratégie de recherche vocale dans nos sites Web, parce que l’optimisation de recherche vocale est l’avenir du SEO. Cela signifie doubler ses efforts pour un excellent contenu, écrit dans un ton conversationnel. Nous avons également besoin de comprendre que les gens qui tapent une requête et les gens qui posent une question dans la recherche vocale sont souvent après deux choses différentes. Celui qui fait la recherche texte pourrait accepter de passer par une phase d’analyse des résultats, tandis que celui utilisant la recherche vocale veut généralement des réponses rapides et des résultats instantanés. Nous devons faire appel aux deux types de persona.

Quand il s’agit d’optimisation SEO, nous devrions considérer :

  1. Se concentrer sur la longue traine: Bien que je ne pense pas que les mots-clés de courte traine puissent disparaitre, ils deviennent beaucoup moins pertinents quand on considère les expressions naturelles utilisées dans les recherches vocales. Nous devons nous concentrer plus que jamais sur la conversation, mots-clés de longue traine.
  2. Donner le contexte via le marquage sémantique Schema: le marquage sémantique aide les moteurs de recherche à comprendre le contexte de votre contenu, ce qui signifie que vous pouvez mieux vous classer dans les recherches organiques, et vous serez plus pertinent dans les requêtes spécifiques effectuées via la recherche vocale.
  3. Optimisez pour la recherche locale dans le cas de business: ajoutez les tags sémantiques du local business et associez les pages de votre site avec les pages Google plus pour une meilleure pertinence. Pensez aussi aux Sitemap XML et KML qui vous permettront de gagner des places.
  4. Ajoutez des pages qui répondent aux questions fréquemment posées (FAQ): Lorsque les chercheurs vocaux posent une question, ils commencent généralement par «Qui», «Quoi», «Où», «Quand», «Pourquoi» et «Comment», et ils recherchent des réponses qui répondent à un besoin immédiat. Pour répondre à ces questions, créez une page FAQ et commencez chaque question avec ces adverbes. Ensuite, répondez-leur de manière conversationnelle.
  5. Faites la recherche de mots clés sur les requêtes conversationnelles: personnellement j’utilise Kwfinder et cet outil a une fonctionnalité que j’adore : Questions.
    outils questions recherche vocale

Conclusion sur l’optimisation SEO pour la recherche vocale

Vous l’avez compris, le maitre mot dans cette stratégie est de rentrer en conversation avec les chercheurs. Pour cela il faudra revoir le contenu pour adresser les mots clés de longue traine, construire une section FAQ qui soit aussi large que possible avec des réponses instantanées et aussi développer le marquage sémantique pour que Hummingbird ait le contexte de votre contenu. N’hésitez pas à commenter ou à partager si vous aimez l’article.

Le Score des lecteurs
[Total : 3    Moyenne : 5/5]
SEO pour Recherche vocale Google et Hummingbird was last modified: février 20th, 2017 by Mohammed ALAMI