Mozalami

Référencement SEO et Marketing Internet

Comment marche le référencement google : facteurs et critères

By Mohammed ALAMI | 22 novembre 2020 | 0 Comment

Comment marche le référencement google : facteurs et critères

Le référencement Google ou Bing repose sur un processus maintenant bien connu et détaillé dans mon billet « facteurs de référencement SEO google : études ». Mais il est destiné pour les SEO pratiquant les techniques on page et off page. J’aimerais ici introduire la logique derrière le référencement Google avec les facteurs SEO et critères de pertinence qui font que votre site peut briller dans les résultats de recherche des moteurs que sont Google et Bing.

Facteurs SEO

D’abord une définition s’impose pour éclairer les moins accoutumés à ce terme : les experts SEO ont identifié une centaine de facteurs de pertinence (sur un total de plus de deux cents selon l’annonce de Google lui-même) et ont analysé les corrélations entre ces facteurs et le positionnement dans les pages de résultat de recherche. Ces critères de classement sont donc appelés facteurs SEO.

La première fois que Google a déclaré qu’il utilisait 200 facteurs de classement, c’était lors de sa journée de presse le 10 mai 2006 (vous pouvez également lire le blog en direct de Matt Cutts, car il éclaire beaucoup de choses qui se sont produites par la suite).

Google annonce 200 facteurs de classement
Google annonce 200 facteurs de classement

Cependant bien de l’eau a coulé sous les ponts et nous parlons désormais de milliers de facteurs capables d’impacter le positionnement des sites web dans les résultats Google te Bing.

Déclarations de Google et Bing sur les facteurs SEO

En octobre 2010, Bing a annoncé qu’il utilisait plus de 1000 signaux SEO pour déterminer comment classer les pages dans ses résultats. Google en a généralement cité plus de 200 facteurs. Google a trouvé rapidement le moyen de faire correspondre le chiffre de Bing.

Il a fallu moins d’un mois à Google pour « rattraper » publiquement Bing. S’exprimant au Pubcon, le chef de l’équipe de lutte contre le spam de Google, Matt Cutts, a déclaré que Google avait plus de 200 signaux et que beaucoup d’entre eux avaient plus de 50 variations dans un seul facteur ! Nous voilà donc à égalité entre Bing et Google ! On parlera désormais de milliers de facteurs au lieu de 200…

Quelques facteurs cités par Google

Vous comprenez bien que mon objectif ici n’est pas de lister les 1000 facteurs (voir plus) mais plutôt d’en comprendre le concept puisque beaucoup d’entrepreneurs lisent ces déclarations sans pour autant les mettre en contexte.

Je peux heureusement citer des exemples de la liste sans recourir à des documents officiels :

  • Présence du terme de recherche dans la balise de titre (Title Tag)
  • Présence du terme de recherche dans le corps du texte HTML (copie)
  • Utilisation du gras autour du terme de recherche (formatage)
  • Utilisation de balises d’en-tête autour du terme de recherche (headings)
  • Présence du terme de recherche dans le texte d’ancrage menant à la page (liens externes)
  • PageRank d’une page (non-communiqué par Google depuis 2016 et remplacé par Page Authority de Moz comme il y a consensus de la communauté SEO autour de cet indicateur)
  • PageRank / autorité d’un domaine entier (on utilise le Domain Authority de Moz)
  • Vitesse du site Web (performance et utilisabilité)

Cette liste a beaucoup changé avec le temps et si on prend juste le dernier élément concernant la vitesse il a été remplacé par les Core Web Vitals qui mesurent la performance du site selon plusieurs critères comme la vitesse de chargement bien sûr mais aussi la qualité de l’interaction utilisateur.

Core Web Vitals est un ensemble de mesures du monde réel, centrées sur l’utilisateur, qui quantifient les aspects clés de l’expérience utilisateur. Ils mesurent les dimensions de la convivialité du Web, telles que le temps de chargement, l’interactivité et la stabilité du contenu lors de son chargement (vous ne devez donc pas toucher accidentellement ce bouton lorsqu’il se déplace sous votre doigt – c’est ennuyeux!).

https://web.dev/vitals/
Facteurs de classement 2020 : Core Web Vitals
Facteurs de classement 2020 : Core Web Vitals

Notons que cette initiative de revoir les métriques SEO d’une page aux fins de classement s’inscrit dans un cadre plus large dans la mesure où Google veut mesurer l’expérience utilisateur :

Nous combinons les signaux dérivés de Core Web Vitals avec nos signaux de recherche existants pour l’expérience de la page, y compris la convivialité mobile, la navigation sécurisée, la sécurité HTTPS et les directives interstitielles intrusives, pour fournir une image globale de l’expérience de la page. Parce que nous continuons à travailler sur l’identification et la mesure des aspects de l’expérience de la page, nous prévoyons d’incorporer plus de signaux d’expérience de la page sur une base annuelle pour à la fois nous aligner davantage sur l’évolution des attentes des utilisateurs et augmenter les aspects de l’expérience utilisateur que nous pouvons mesurer.

Blog Google Search Central
Page experience par Google
Page experience par Google

Cette mise à jour dans l’algorithme de Google est prévue pour entrer en fonction à compter de Mai 2021 selon l’annonce de Google lui-même sur son Blog :

Aujourd’hui, nous annonçons que les signaux d’expérience de page dans le classement seront déployés en mai 2021. Les nouveaux signaux d’expérience de page combinent Core Web Vitals avec nos signaux de recherche existants, y compris la convivialité mobile, la navigation sécurisée, la sécurité HTTPS et les directives relatives aux interstitiels intrusifs

https://developers.google.com/

Évolution des critères de pertinence de la page

Rappelons qu’à l’ère de l’intelligence artificielle, les programmes d’apprentissage automatiques ont fait leur place dans les algorithmes de Google et Bing au point où notre ami de Microsoft Fabrice Canel a déclaré que Bing connaît bien les critères de classement mais pas le poids donné à chacun:

Vous pourriez être intéressé aussi par l’article « Comment réussir le référencement SEO d’images » qui porte sur les facteurs SEO pour images.

Bien entendu nous sommes encore au début du machine Learning mais Google a fait des avancées fantastiques avec Bert qui lui permet d’ajuster ses critères de positionnement selon la requête. Google a déclaré que BERT aide à mieux comprendre les nuances et le contexte des mots dans les recherches et à mieux faire correspondre ces requêtes avec des résultats plus pertinents. Il est également utilisé pour les extraits de code, comme décrit ci-dessus.

Google Bert Exemple en action
Google Bert Exemple en action

Conclusion

Bien que nous ayons une vague idée de ce que sont une centaine de facteurs de classement ou critères de pertinence utilisés par Google et Bing, nous ignorons bien évidemment leur poids dans l’algorithme et encore pire, nous ne savons pas quels changements ils vont connaître avec les programmes d’apprentissage automatique. Il vaut mieux dans ce cas s’appuyer sur les études qui sont faites par Moz, Backlinko ou Semrush en sondant les experts SEO concernant une liste réduite des facteurs impactant le classement des pages dans les résultats de recherche. Pour ma part, mon billet « facteurs de référencement » résume ces études et donne un aperçu de ces critères utilisés de nos jours.

Le Score des lecteurs
[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Mohammed ALAMI

Je m’appelle Mohammed ALAMI. Je suis expert et consultant SEO pour les PMEs et grandes entreprises ayant des besoins en référencement. Je suis basé à Montréal, au Québec – Canada. Vous pouvez aussi connecter via Twitter ou Linkedin.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *